68, Mon père et les clous
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Retour sur l’événement du 31 janvier dernier organisé par le Comité Quartier Latin avec une vidéo sur Isabelle Gibbal Hardy du grand Action

En co-production avec la Mairie du 5ème arrondissement et Petit à Petit production, le 31 Janvier dernier, le Comité Quartier Latin a proposé à ses adhérents au cinéma Grand Action la projection du film 68, Mon Père et les Clous, film documentaire réalisé par Samuel Bigiaoui.
Le réalisateur est le fils de Jean, ancien universitaire qui a ouvert, il y a 30 ans, une quincaillerie et boutique de bricolage, rue Monge.
Bricomonge, talonné par les grandes surfaces installées dans Paris, a dû fermer ses portes, il y a 2 ans. Samuel Bigiaoui a accompagné son père dans les derniers moments du magasin et nous livre dans son film quelques secrets du passé militant de Jean en 1968.
La séance a fait salle comble, 220 personnes conviées par les trois invitants.
Elle a été présentée par Isabelle Gibbal-Hardy, directrice du grand Action qui a passé rapidement le micro à Florence Berthoud, Maire du 5 ème arrondissement, puis à Samuel Bigiaoui, réalisateur.
Le film, drôle et émouvant, a été très applaudi. Le public fut ensuite invité à un cocktail offert par le Comité Quartier Latin. Jean Bigiaoui, le héros du film, était présent et très sollicité par les spectateurs qui avaient bien connu et fréquenté Bricomonge.
A cette occasion, dans le cadre de notre mission de défense des commerces culturels, nous avons filmé la soirée et recueilli l’interview d’Isabelle Gibbal Hardy, très active dans la gestion et la programmation du grand Action :



JPEG - 235.4 ko

Le Quartier Latin a toujours été une terre de recherches, de sciences et de médecine. Découvrez cette fabuleuse histoire.

JPEG - 44.4 ko

Un livre récent relate l’histoire peu connue de la crypte Notre-Dame-des-Champs, le plus ancien sanctuaire parisien.

JPEG - 149.8 ko

Pour une stratégie renouvelée face à la déliquescence du commerce culturel au Quartier Latin, Ingrid Ernst, membre du bureau de notre Comité, a écrit cette lettre ouverte, que le CQL a adressée aux principaux destinataires

JPEG - 33 ko

Le Syndicat de la librairie française a écrit un communiqué - que nous diffusons - dans lequel il souligne l’hérésie sanitaire que représente la poursuite des livraisons et des ventes de livres sur les plates-formes internet et dans la grande distribution.

JPEG - 29.5 ko

Nous souhaitons mettre en valeur des initiatives pour soutenir les librairies et commerces culturels en cette période de confinement. N’hésitez pas à nous écrire pour que nous recensions ces initiatives.