Saint-Germain-des-Prés à 1000 ans
21 novembre 2014 | Anne de Buridan | Rencontrer |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Tout le mois de décembre, l’église Saint-Germain-des-Près célèbre ses mille ans. Visites et conférences, concerts et spectacles, enluminements et illuminations sont au programme.

L’Abbaye de Saint-Germain-des-Près fut fondée en 543 par Chilpéric alors roi des francs et dirigée par Germain d’Auxerre ; ce n’est qu’à sa mort que l’abbaye prend le nom de Saint-Germain-des-près. Mais, à la fin du règne des Carolingiens, un peu avant l’an 1000, les Vikings débarquent du nord, remontent les fleuves et pénètrent les terres. Ils recherchaient l’or et les richesses et les saisissaient là où elles étaient thésaurisées : dans les trésors des abbayes. Icelles recevaient alors maints dons et donations, de seigneurs, gente dames ou simples mortels en échange de prières perpétuelles...

L’abbaye de Saint-Germain-des-Près, abbaye parisienne, n’échappe pas à la règle. Elle est détruite... et reconstruite dès 1014 par le près Morard.

Bientôt, arrive en ses entours, les hordes d’étudiants échappées de l’Île de la Cité et de l’école cathédrale. L’Abbaye est aux portes du Quartier Latin et participe, grâce à sa bibliothèque notamment, à l’essor intellectuel de la rive gauche de la Seine.

Cet élan fondateur ne s’arrêtera pas. Les cafés de Flores et des deux Magots situés en face de l’église furent, en plein XXe siècle, de hauts lieux d’échange, de réflexion et de création.

Pour en savoir plus sur le programme, rendez-vous sur www.1000ans.org

Église Saint-Germain-des-Près
www.1000ans.org



JPEG - 235.4 ko

Le Quartier Latin a toujours été une terre de recherches, de sciences et de médecine. Découvrez cette fabuleuse histoire.

JPEG - 149.8 ko

Pour une stratégie renouvelée face à la déliquescence du commerce culturel au Quartier Latin, Ingrid Ernst, membre du bureau de notre Comité, a écrit cette lettre ouverte, que le CQL a adressée aux principaux destinataires

JPEG - 33 ko

Le Syndicat de la librairie française a écrit un communiqué - que nous diffusons - dans lequel il souligne l’hérésie sanitaire que représente la poursuite des livraisons et des ventes de livres sur les plates-formes internet et dans la grande distribution.

JPEG - 29.5 ko

Nous souhaitons mettre en valeur des initiatives pour soutenir les librairies et commerces culturels en cette période de confinement. N’hésitez pas à nous écrire pour que nous recensions ces initiatives.

JPEG - 26.9 ko

Des lettres d’auteurs classiques... et les réponses d’auteurs contemporains