Cartouche, le Roi du pavé de Paris
30 mars 2015 | Jean Granat | Lire |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Un roman de Gilles Henry pour suivre le célèbre brigand à travers les rues du Quartier Latin.

En 2010, Monsieur Gilles Henry me téléphone après notre prestation en 2009 sur Pierre Fauchard, à la Société française d’Histoire de l’Art dentaire.
Il écrivait un livre sur Cartouche, qui avait habité l’Hôtel de l’Alliance, rue des Fossés saint Germain , à côté de la Comédie française, en face du Procope. Dans cet hôtel habitait et exerçait Pierre Fauchard, le père de la dentisterie mondiale qui avait été au centre de notre communication.

Gilles Henry a continué ses recherches et a trouvé le lieu et la date de naissance de Fauchard, jusque-là inconnues, ce qui a permis d’élever un monument à Pierre Fauchard.

Aujourd’hui il publie son livre sur Cartouche. Il décrit ce voleur avec sympathie et son jeu de cache-cache avec la police de Paris. Ce roman ‘’policier’’ se passe il y a 300 ans, en grande partie dans les Quartier Latin. On se promène en compagnie de Cartouche, de rues en rues, de la Foire Saint-Germain à la rue Saint-Jacques, à la rue de Buci, à la place Maubert. On assiste à ses méfaits, à ses séjours en prison et à ses évasions. Ce Roi du pavé était l’ennemi numéro 1 de la police de Paris.
Cartouche a bien existé et Gilles Henry a écrit ce livre d’après des archives. D’ailleurs le Musée de la Police - place Maubert - décrit son arrestation et son exécution.
Cartouche détroussait les riches pour aider les pauvres. Chef de 2 groupes de ‘’Cartouchiens’’, il n’hésitait pas à tuer, ce qui n’en fait pas l’ancêtre de notre actuel Arsène Lupin.

Agréable à lire, on se promène dans le Quartier latin du début du 18ème siècle.



JPEG - 99.7 ko

La nouvelle carte des cinémas indépendants parisiens.

JPEG - 172.5 ko

La librairie l’Oeil écoute lance une grande souscription publique. Participez à la sauvegarde d’une des grandes librairies du Montparnasse.

JPEG - 154.4 ko

Les planches contact de Paris-Match à la galerie Argentic