Convulsionnaires de Saint Médard

Prochaine séance du CQL : Les convulsionnaires de Saint Médard - 18 décembre 2017

Les convulsionnaires de Saint Médard

Nous vous annonçons que la prochaine séance du Comité Quartier Latin se tiendra le

Lundi 18 décembre 2017 à 17h à Mairie du 5eme arrondissement - Salle Pierrotet

Nous vous proposons une séance inédite. " Les convulsionnaires de Saint Médard". Peu connu, ce mouvement qui s’est déroulé au Quartier latin au début du XVIIIème siècle, a commencé en 1747, a duré plus de 8 ans et a laissé des traces jusqu’à nos jours,

Cette séance nous entrainera dans une période historique trouble du Quartier latin, qui a mobilisé les foules au début du XVIIIème siècle. Le Quartier latin, a toujours été un centre de bouillonnement intellectuel.

- C’est dans cette église, en apparence bien calme que se déroulèrent au 18e siècle les épisodes d’une histoire fort curieuse : celle des convulsionnaires de Saint Médard. Cette histoire est à replacer dans son contexte, celui des jansénistes.

Suite à la répression du pouvoir royal, les jansénistes trouvèrent refuge dans le bourg Saint Médard, c’est là que se déroula un épisode étrange, celui dit des « convulsionnaires ».

Au début du XVIIIe siècle, le diacre François de Pâris, janséniste, habite dans une maison du faubourg Saint-Marceau (Saint-Marcel), où il s’est retiré et où il mène une vie très austère. Il est considéré comme un saint. Il meurt en 1727 et est inhumé dans le charnier de l’église Saint-Médard. Le charnier était une sorte de cloître entourant un cimetière, le tout situé à côté de l’église. Très vite, sa tombe devint un lieu de pèlerinage

Les jansénistes viennent se recueillir sur sa tombe. Le bruit court bientôt que des miracles s’accomplissent sur sa sépulture qui devient un lieu de prières et de pèlerinage. Le cimetière est alors le théâtre de scènes d’extase générale. Transes et psychoses collectives y sont permanentes, ce qui amène une foule de curieux et des désordres, dans cette partie du Quartier latin. Des illuminés entrent en convulsions, d’où le nom de « convulsionnaires » de Saint-Médard. Des cérémonies cruelles s’y donnent en public, voire dans le secret des assemblées sectaires. Une ordonnance royale ordonne la fermeture du cimetière en 1732. Voltaire et Diderot s’en emparent et ce phénomène devient un sujet de polémique philosophique.

Ce scandale a généré des archives, des dizaines de milliers de pages ont été écrites et conservées.

Madame Catherine-Laurence Maire, historienne, chargée de recherches au CNRS, est une spécialiste du jansénisme. Elle a étudié les riches archives du dossier des convulsionnaires de Saint Médard. Son livre est une référence dans ce domaine.

Nous sommes heureux de l’accueillir pour qu’elle vienne devant nous lever le voile sur cette troublante énigme.

- Puis, Jean Granat profitera de cette conférence pour évoquer l’histoire de cette église et celle du bourg Saint Médard ainsi nommé depuis le XIIe siècle, et parfois inclus dans le bourg Saint-Marcel.

Fin connaisseur de l’Histoire du Quartier Latin, il nous fera découvrir à partir de documents rares, l’église Saint-Médard, ses célèbres cimetières, et le développement, grâce à la Bièvre, de la face Sud de la Montagne Sainte Geneviève, moins connue que la face Nord, celle des Universités et des Lumières.

Attention l’entrée est gratuite mais le nombre de places étant limité, il est fortement conseillé de réserver, dès que possible, à contact@cql.fr

JPEG - 91.9 ko

Prochaine séance du CQL : Les convulsionnaires de Saint Médard - 18 décembre 2017

JPEG - 178 ko

Le 24 janvier 2017, le Comité Quartier Latin organisait une conférence "Enjeux et défis de l’énergie au XXIe siècle"

JPEG - 187.5 ko

Et si le véritable lieu de l’action des Misérables n’était pas là où Victor Hugo l’a dit ?

JPEG - 258.3 ko

Le Comité Quartier Latin vous invite une nouvelle fois à découvrir un des aspects historiques du Quartier Latin lors de la conférence : le Quartier Latin, Berceau de la Pharmacie.

JPEG - 70.9 ko

L’évolution de l’homme et de son environnement. Partie II.
Le manifeste d’un " climatoréaliste ", Jean Granat.

JPEG - 70.9 ko

Brève histoire de l’évolution de l’Homme et son environnement, partie I.