Deux diplomates et écrivains-voyageurs à la librairie Pédone
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Nils Planel et Ève Curie seront à l’honneur, pendant Quartier du Livre, à la librairie des éditions Pédone.

La librairie Pédone, rue Soufflot, vous convie à deux rencontres autour du parcours de deux écrivains-voyageurs, diplomates sans l’être vraiment, curieux du monde assurément.

Lundi 23 mai, Nils Planel viendra présenter son livre publié aux éditions Le bord de l’eau, Un autre souffle au monde.

La trentaine affirmée, Nils Planel fait partie de cette élite diplômée (Science Po, Inalco) qui a les moyens de voyager - beaucoup : en travaillant pour la Banque mondiale, il a parcouru plus de 50 pays dans le monde. De là, un regard bienveillant sur cette écume de l’humanité, ces jeunes gens qui voyagent de plus en plus et de plus en plus tôt, qui ne résident plus vraiment nul part, qui tissent des liens avec la terre entière, papillonnant d’un continent à l’autre au gré de leurs études, de leurs métiers ou de leurs envies.

« Pour eux, discuter avec un ami proche se fait sur Skype en tenant compte du décalage horaire, et la conversation elle-même peut se dérouler en deux, voire trois langues différentes, selon ce qui est le plus aisé pour exprimer avec nuance tel ou tel sentiment. Leur vie est faite de déménagements successifs, et rester quelques années au même endroit est un exploit qui les marque durablement. Dans leurs portefeuilles, la carte d’une compagnie aérienne jouxte celle du métro, et acheter en ligne un billet d’avion au rabais est devenu aussi facile que de recharger son abonnement de transport. Les albums photo sont des collections d’amis de toutes les nationalités, répartis dans toutes les régions du monde. Ils connaissent ces dernières parfois mieux que leur pays de naissance. » [1]

Pour Nils Planel, ils représentent une humanité naissante, plus ou moins citoyenne du village global... tant qu’il y aura assez de pétrole pour faire voler des avions, assez de fuel pour alimenter les 100.000 cargos qui circulent sur les mers du globe ou assez de charbon pour faire tourner les datacentres !

Mardi 24 mai, Claudine Monteil viendra dédicacer et présenter son livre Ève Curie, l’autre fille de Pierre et Marie Curie aux éditions Odile Jacob.

Éve Curie ne fut jamais scientifique. Dans la famille Curie, c’était assez singulier pour être noté. Elle étudie au Collège Sévigné dans le Quartier Latin et préfère les arts, le piano, puis la littérature - et grâce à ses goûts différents, elle aura avec sa mère une relation autre que celle de sa sœur Irène, scientifique comme sa mère et son père.En 1934, Marie Curie décède et Ève Curie écrit sa biographie, toujours publiée sous le titre de "Madame Curie". Le succès est mondial. Le livre sera rapidement traduit en plus de 35 langues. Ève Curie parcours le monde pour en faire la promotion ; notamment aux États-Unis où elle rencontre Éléonore Roosevelt.

Vidéo : Conférence de Claude Monteil au Musée Curie

Quand, quelques années plus tard, la guerre éclate. Ève Curie rejoint Londres depuis Bordeaux. Les liens qu’elle a tissé lors de sa tournée promotionnelle sont un atout que le Générale de Gaulle va savoir utiliser. Elle devient en quelque sorte l’ambassadrice de la France libre aux États-Unis. Ses voyages ne s’arrêtent pas car elle devient correspondante de guerre pour deux grands journaux américains qui l’envoient, grâce à la PanAm, faire le tour des nations engagées dans le conflit. Elle couvre surtout le front asiatique : Birmanie et Chine. En 1942, elle rencontre Gandhi puis rentre en Angleterre où elle s’engage dans les forces combattantes. Elle participera au débarquement de Provence en tant qu’infirmière.

La paix revenue. Elle continua son métier de journaliste au côté de Philippe Barrès. Ensemble, ils fondent Paris-Presse, journal auquel elle participa jusqu’en 1949. Dès 1950, cependant, elle reprit ses voyages en devenant, en 1952, conseillère spéciale auprès du Secrétaire général de l’Otan. Mais c’est sa rencontre avec Henry Labouisse, ambassadeur des États-Unis en Grèce puis directeur exécutif de l’Unicef pendant 15 ans, et avec qui elle se marie, qui va lui faire parcourir le monde. Ensemble, ils parcourent plus d’une centaine de pays. Elle aura ainsi eu une appréhension globale de cette mondialisation naissante qu’elle a connut. Ève Curie est morte en 2007 à l’âge de 102 ans.

Claudine Monteil raconte ainsi l’histoire singulière d’une femme d’exception qui se sera confrontée à son époque et au monde.

Ces deux livres sont disponibles à la libraire Pedone

Librairie des Editions Pedone, 13 rue Soufflot, 75005 Paris

© photo Soleillion.fr ; prises à la librairie Pedone.

Un autre souffle au monde, Nils Planel, Le bord de l’eau, 2015, Paris.

Ève Curie, l’autre fille de Pierre et Marie Curie, Claudine Monteil, Odile Jacob, 2016, Paris.



JPEG - 151.2 ko

Amoureuses des livres et de la littérature ! Passionnés d’histoire et de philosophie ! Le Quartier latin fête le livre.

JPEG - 213.9 ko

Le célèbre Stabat Mater de Pergolèse sera donné à Saint-Séverin, le 9 juin 2017, par de jeunes talents de la musique baroque.

JPEG - 167.6 ko

Pour sa 35e édition, le Marché de la poésie vous donne rendez-vous place Saint Sulpice.

JPEG - 248.4 ko

Compte-rendu de la table ronde organisée à la Mairie du Ve pendant le festival Quartier du Livre.

JPEG - 157.2 ko

Une rencontre autour de l’autrice et peintre suisse, Sylvie Dubal à l’occasion de la diffusion du film qui a été réalisé par Marcel Grodwohl.