François Jousselin à la galerie des Patriarches
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Quelques pièces rares d’un des précurseurs de la Nouvelle figuration

La Galerie des Patriarches présente du 13 octobre au 26 novembre une série de 12 toiles datant des années 60 du peintre François Jousselin (1926-2009) qui fut l’un des précurseurs de La Nouvelle Figuration.

En 1960, la réalité du monde social et politique poussa François Jousselin à aller vers le réel ; c’est la Nouvelle Figuration dont il fut l’un des précurseurs. De1965 à 1975, il explore le monde intérieur des objets. Cette réalité onirique ou fantasmatique vue à travers la nature morte cède la place enfin à l’observation et l’étude directe des choses et des êtres qui l’entourent.

François Jousselin passa sa jeunesse à Toulouse et y fit ses études aux Beaux Arts. Il fut ami et compagnon de route des peintres comme Léon Zack, André Marfaing, Pierre Igon, Bengt Lindstrom et des sculpteurs comme Charles Semser, Chassepot et Erhardy. Egalement ami du critique Pierre Cabanne, Robert Aribaut et Roland Barthes.

Jean Jacques Lévêque, historien d’art et écrivain, dira de lui en 1962 :
…l’œuvre de Jousselin … « donne à voir des corps douloureusement émergés du chaos, livrés à d’étranges ballets somnambuliques qui évoquent les désastres et la guerre, la famine et la peur. Elle témoigne avec une efficacité réelle et un lyrisme prenant du “mal à vivre contemporain” »

François Jousselin
à la Galerie des Patriarches
12, rue des Patriaches
75005 Paris

Du 12 octobre au 26 novembre 2016

Image © Galerie des Patriarches



JPEG - 26.8 ko

Cet ouvrage, est né de l’extraordinaire énergie collective de femmes qui ont pris la parole et la plume pour raconter mai 68

JPEG - 31.5 ko

Pétition du Comité Quartier Latin POUR UN FORFAIT "SPÉCIAL LIVRES" A LA POSTE

JPEG - 114.2 ko

L’histoire extraordinaire de Nicolas Ferry racontée par Jean Granat et Evelyne Peyre

JPEG - 44 ko

"Le Coupe-Papier", située au cœur du Quartier latin, est une librairie spécialisée dans les ouvrages liés au théâtre. Créée au début des années 60, elle compte près de 20 000 références.

JPEG - 51.7 ko

« Sorcières », revue littéraire, artistique et féministe parue en 1975. Premier numéro : la nourriture