GENEVIEVE 1600
Vous avez aimé cet article, partagez le !

A l’occasion du 16 ème centenaire de sainte Geneviève, une exposition consacrée à sa vie étonnante est présentée à la mairie du 5ème arrondissement de Paris.

Tout commence par hasard... Née à Nanterre vers 420, Geneviève fait, dix ans plus tard, une rencontre qui déterminera la suite de sa vie. Deux évêques, Germain, d’Auxerre, et Loup, de Troyes, sont à Nanterre pour évangéliser les habitants. Germain la remarque dans la foule, lui propose de se consacrer à Dieu en tant qu’"épouse du Christ" et lui remet une pièce trouée d’une croix qu’elle devra porter toute sa vie. Dès lors, Geneviève devient une Chrétienne très active. Quelques années plus tard, à la mort de son père, elle hérite de lui la charge de magistrat municipal à Paris où elle s’installe alors.

Elle devient une figure historique en 451 quand Attila, à la tête des Huns, menace de s’attaquer à Paris. Les hommes sont décidés à évacuer la ville mais Geneviève s’y oppose ; elle est convaincue que les Huns ne comptent pas conquérir Paris mais le Sud-Ouest où dominent les Wisigoths - il est possible qu’elle ait eu cette information par des officiers francs. Cependant, les hommes ne lui font pas confiance ; elle réunit alors les femmes de notables parisiens et leur conseille de prendre exemple sur les femmes fortes de la Bible. Elle dit : "Que les hommes fuient s’ils veulent, s’ils ne sont plus capables de se battre. Nous, les femmes, nous prierons Dieu tant et tant qu’il entendra nos supplications."

Attila décide en effet d’éviter Paris, mais il doit faire face à la coalition des Francs, des Burgondes, des Wisigoths, des Alains, des Bretons qui lui inflige une lourde défaite.

Dès lors, l’aura de Geneviève est grande ; elle lance le culte de saint Denis et impose la création d’une église sur le lieu de son martyre. Plusieurs années plus tard, elle est proche de Clotilde, chrétienne qui a convaincu son mari, le roi Clovis, de se convertir. Geneviève meurt sans doute en 502, est enterrée dans la crypte d’une basilique parisienne située sur la montagne qui portera plus tard son nom. Clovis sera enterré à ses côtés en 511, rejoint plus tard par Clotilde.

Pendant les siècles suivants, le culte de Sainte Geneviève sera important à Paris, comme en témoigne une gravure de 1706 représentant la procession solennelle de sa châsse. Au total, depuis sa mort, et jusqu’au 18 ème siècle, 77 processions ont été organisées pour faire cesser les pluies diluviennes, la sécheresse, pour la santé du roi, la défense de l’Etat... Et l’abbaye Sainte Geneviève, dont il ne reste que le clocher, a eu un rôle important jusqu’à la Révolution.

D’autres oeuvres montrent l’impact au cours des siècles de cette femme hors du commun : une gravure du 18 ème siècle la représente en bergère, assise près de ses moutons, sur les berges de la Seine, à Nanterre (en fait, elle n’a pas été bergère), une peinture de Puvis de Chavannes (19 ème siècle) la montre veillant sur Paris ; une autre, de Nicolas de Largillierre, de 1696, représente les voeux des échevins de Paris à Sainte Geneviève ; mentionnons aussi un grand livre (1830) de cantiques spirituels dédiés à "Sainte Geneviève, patronne de Paris", un autre livre, datant de 1697 "La vie de sainte Geneviève", et ce vitrail magnifique du 16ème siècle, "le miracle des cierges"- beaucoup de miracles ont été attribués à cette femme influente.

L’association Art sacré 2, qui a organisé cette expo, avec le concours de la Société d’histoire de Nanterre et de l’association de la Montagne Sainte Geneviève, a eu la bonne idée d’exposer aussi des oeuvres d’artistes contemporains inspirés par "la patronne de Paris" : on peut admirer notamment des tempéras sur panneau de bois de Raymond Dumoux ou une peinture d’huile sur bois d’Anne-Karin Court-Payen.

-Exposition "Geneviève 1600" à la mairie du 5ème jusqu’au 19 janvier, entrée libre, du mardi au samedi de 10h à 17h, le dimanche de 14h à 17h



JPEG - 31.5 ko

Face à la crise, le Comité Quartier Latin demande le retour immédiat au tarif postal non surtaxé pour les libraires et éditeurs

JPEG - 81.9 ko

Nous relayons une pétition de "AKFG éditions" : "sauvons nos petites maisons d’éditions"

JPEG - 74.8 ko

TROIS RECITS DE JORIS KARL HUYSMANS, EXTRAITS DE SES "CHRONIQUES PARISIENNES", SONT REEDITES PAR L’EDITEUR L’ESPRIT DU TEMPS. UN TEMOIGNAGE POETIQUE ET EMOUVANT D’UNE VILLE DISPARUE

JPEG - 34.7 ko

Nous relayons une tribune de maisons d’édition parue dans l’Humanité