Le CLAP DE FIN
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Chers amis, spectateurs, cinéphiles, habitants du quartier et amoureux de LA CLEF...

Vous étiez sans doute étonnés voire inquiets de ne pas avoir reçu de nouvelles de l’avancée du projet depuis le printemps 2019. Notre silence ne constituait aucunement un abandon de vous tous qui nous soutenez.

Les dernières semaines ont été marquées par une étape juridique et technique qui imposait notre discrétion vis à vis de nos interlocuteurs financiers et du propriétaire du cinéma LA CLEF, le Comité Social et Economique (instance qui remplace le Comité d’entreprise et dirigé par les syndicats majoritaires CGC et CFDT ) de la Caisse d’Epargne Ile-de-France.

Voilà 15 mois que nous luttons pour rouvrir le cinéma autour d’un projet intégrant la création cinématographique au cœur du lieu et la diversité de diffusion des œuvres. C’est un projet construit afin de donner vie à un lieu pensé pour ses spectateurs, pour que vous vous réappropriez -de près ou de loin, la salle de cinéma, qui doit dépasser la notion de commerce et de simple consommation pour re-devenir un lieu d’échange au sein de la ville.

Malgré toute notre détermination, malgré tous vos soutiens qui ont été pris en compte, nous avons l’immense regret de devoir annoncer que l’aventure se termine pour nous.

Le Conseil Social et Économique de la Caisse d’Épargne d’île de France a décidé de mettre fin aux discussions. La complexité du projet dans son financement, les exigences posées pour la vente -que nous acceptions, auraient nécessité un délai supplémentaire qui ne nous a pas été accordé. Nous regrettons sincèrement ce choix mais il relève du droit du vendeur.

Nous tenions, dans ce post à remercier tous les acteurs qui nous ont accompagnés dans ce combat : nos défenseurs de la première heure, les contributeurs du crowdfunding, le collectif Laissez-nous la Clef, les collectivités territoriales ainsi que de nombreuses institutions du milieu de l’exploitation cinématographique.

Merci à Derek et Sébastien.

Mais aussi notre partenaire financier LITA.co, nos co-investisseurs de l’industrie cinématographique, nos conseils juridiques et comptables ainsi que notre partenaire juridique WeJustice qui nous ont accompagné dans cette aventure entrepreneuriale depuis le début.

Nous vous remercions plus que tout : habitués de LA CLEF, habitants du quartier, associations historiques, partenaires, réalisateurs, producteurs, distributeurs, amis et amoureux de la diversité... Tous ceux qui ont fait ce qu’était LA CLEF et qui nous ont soutenu dans cette lutte pour que leur salle emblématique d’une conception du cinéma d’art et essai survive.

Bien qu’extrêmement déçus de ne pas avoir pu faire revivre ce lieu, nous souhaitons continuer à porter notre vision professionnelle et culturelle pour une certaine idée du cinéma que vous partagez et ainsi dessiner les contours d’un projet similaire dans un horizon proche.


Nous espérons que le CSE de la Caisse d’Epargne Île de France restera sensible à la vocation culturelle ancrée depuis plus de 50 ans dans ce lieu, et que le Cinéma La Clef qui était investi d’un projet d’intérêt général restera un tel lieu, tout particulièrement pour les habitants du 5ème, bastion mondial de la diffusion cinématographique.

Encore une fois, un immense et chaleureux Merci pour votre implication et vos multiples soutiens, cela nous a fait et nous fait toujours chaud au cœur.

Longue vie a ce lieu qui nous as façonné et qui, sur sa route, nous a amené toutes ces belles rencontres.

Dounia et Nicolas

A lire : Cinéma La Clef : rebondissements ?



JPEG - 235.4 ko

Le Quartier Latin a toujours été une terre de recherches, de sciences et de médecine. Découvrez cette fabuleuse histoire.

JPEG - 39.3 ko

Seul cinéma du quartier Mouffetard, "l’Epée de bois" est parvenu à rester indépendant.

JPEG - 444.3 ko

Une exposition au Panthéon présente l’histoire des Sourds et de la langue des signes, ses périodes d’avancée et de régression, avec des documents historiques et de portraits d’hommes et de femmes ayant fait avancer la Cause des Sourds.