Le patrimoine à l’honneur sur les grilles du Sénat
Vous avez aimé cet article, partagez le !

La Fondation du Patrimoine expose ses réalisations à l’occasion de son vingtième anniversaire.

Qu’y a t-il de commun entre Jean Giono, Arthur Rimbaud et Alexandre Dumas ? La Fondation du Patrimoine ! Une exposition, présentée par le Sénat, intitulée « Le Patrimoine, Une Passion, des Hommes » met en valeur les nombreuses actions de cette institution privée en faveur du Patrimoine.

Grâce aux dons du public et des entreprises, ce sont ainsi la bibliothèque de Giono à Manosque, le château de Monte-Christo d’Alexandre Dumas à Port-Marly, et le musée Arthur Rimbaud installé dans un moulin, à Charleville-Mézières qui ont été sauvegardés.

Ce qui frappe le promeneur prenant le temps de regarder attentivement les photos, c’est l’incroyable diversité des lieux qui bénéficient du soutien de la Fondation du Patrimoine depuis sa création il y a vingt ans. Petit échantillon : une cabane "tchanquée" sur le bassin d’Arcachon, le monastère de l’abbaye de Lérins, la synagogue de Thann au décor hispano-mauresque, la galerie thermale de Vittel, les salines de la Pointe au sel, à la Réunion, le bagne guyanais de l’île du Salut, les cabines de bain de la plage de l’Isle-Adam, les mosaïques des bains-douches de Laval. Spectaculaire : le Pavillon des Indes à Courbevoie qui avait été créé pour l’Exposition universelle de 1878. Étonnant : le kiosque à danse d’Avesnes, où les musiciens jouent sur une plate-forme surélevée et où les spectateurs dansent autour.

Il y a aussi les lieux de mémoire : la gare de déportation de Bobigny, d’où les trains partaient pour le camp d’Auschwitz-Birkenau, l’église de Saint-Martin d’Oradour, construite après le massacre d’Oradour-sur-Glane, le monument aux morts de Larochemillay (Nièvre).

Mais la Fondation a pour but essentiel, et c’est peu connu, de préserver le patrimoine de proximité non protégé : ponts, fontaines, moulins, petites églises, petits châteaux, lavoirs - celui de Pont Saint-Esprit a l’allure d’un temple romain !

Enfin, la protection du patrimoine concerne également les métiers artisanaux et la transmission des savoir-faire : en témoignent les photos de tailleurs de pierre en Indre-et-Loire, de graveur-ciseleurs en Loire-Atlantique, de maître-verriers dans le Cher, de ferronniers d’art en Côte d’or, de restaurateurs de toits en lauze, en Lozère, d’artisans de la chaux dans l’Hérault. Un cliché met en valeur le travail de dorure à la feuille pour recouvrir le décor en bois de la Comédie-Française.

L’exposition de ces photos toujours belles et parfois surprenantes, sur les grilles du Jardin du Luxembourg, le long de la rue de Médicis, sera visible jusqu’au 15 janvier 2017. Ne passez pas devant elles sans les voir !

© Fondation du Patrimoine



JPEG - 235.4 ko

Le Quartier Latin a toujours été une terre de recherches, de sciences et de médecine. Découvrez cette fabuleuse histoire.

JPEG - 149.8 ko

Pour une stratégie renouvelée face à la déliquescence du commerce culturel au Quartier Latin, Ingrid Ernst, membre du bureau de notre Comité, a écrit cette lettre ouverte, que le CQL a adressée aux principaux destinataires

JPEG - 33 ko

Le Syndicat de la librairie française a écrit un communiqué - que nous diffusons - dans lequel il souligne l’hérésie sanitaire que représente la poursuite des livraisons et des ventes de livres sur les plates-formes internet et dans la grande distribution.

JPEG - 29.5 ko

Nous souhaitons mettre en valeur des initiatives pour soutenir les librairies et commerces culturels en cette période de confinement. N’hésitez pas à nous écrire pour que nous recensions ces initiatives.

JPEG - 26.9 ko

Des lettres d’auteurs classiques... et les réponses d’auteurs contemporains