Le requiem de Duruflé à Saint-Étienne-du-Mont
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Le compositeur Maurice Duruflé est mort le 16 juin 1986. À l’occasion des 30 ans de sa disparition, le Chœur de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne souhaite lui rendre hommage en donnant son Requiem, son œuvre majeure.

Concert
Lundi 27 et jeudi 30 juin 20h30
Église Saint-Étienne-du-Mont, Paris Ve
Tarifs : 25 € (pré-vente : 20 €, tarif réduit : 10 €)
Acheter vos places en bas de cet article.
.............................................................................................................

Le lieu du concert n’a pas été choisi au hasard. En 1929, à l’âge de 27 ans, Maurice Duruflé devient l’organiste titulaire de l’église Saint-Étienne du Mont, tout en devenant l’assistant de Louis Vierne à Nôtre-Dame de Paris. N’ayant pas pu succéder à Louis Vierne, il restera à Saint-Étienne du Mont jusqu’en 1975, année où un accident de voiture l’oblige à arrêter ses activités d’organiste. Il s’y mariera avec Marie-Madeleine Chevalier, le 15 septembre 1953 ; elle était son assistante depuis six ans et deviendra co-titulaire de la tribune de l’orgue la même année que leur mariage. C’est elle qui lui succédera à la tribune de l’orgue jusqu’en 1998.

Commandé par l’éditeur Auguste Durand, en 1947, son Requiem s’inspire de plusieurs compositeurs, comme Gabriel Fauré, et de styles de musique anciens, comme la musique de la Renaissance ou plus largement encore, le chant grégorien : le bref chœur d’homme de l’Introït, qui ouvre l’œuvre, ne laisse aucun doute à ce sujet. Le Requiem de Duruflé reste une œuvre riche, complexe et très contemporaine.

Le Requiem de Duruflé peut être interprété de plusieurs manières, la version la plus développée étant celle avec chœur, solistes et orchestre. Mais il peut également se jouer avec chœur et orgue. Maurice Duruflé confiait qu’il aimait que les parties solistes soient chantées par un pupitre entier du chœur. C’est néanmoins une version avec solistes et orgue que le Chœur de Paris 1 - Panthéon-Sorbonne a choisi de présenter.

Il sera accompagné par l’organiste Vincent Warnier ; organiste co-titulaire, avec Thierry Escaich, de l’église Saint-Étienne-du-Mont à Paris depuis 1997, où il succède à Maurice et Marie-Madeleine Duruflé. Vincent Warnier a effectué ses études musicales aux conservatoires de Strasbourg et de Rueil-Malmaison puis au CNSMD de Paris. Il obtient, en 1992, le premier prix d’interprétation du Grand Prix de Chartres. Il a inauguré, en février 2016 l’orgue symphonique de l’Orchestre National de Lyon. Instrumentiste et improvisateur de premier ordre, il se produit en récital en France et à l’étranger mais aussi aux côtés de solistes comme les trompettistes Thierry Caens et David Guerrier ou encore le pianiste Alexandre Tharaud. Il a joué sous la direction de chefs comme Evgueni Svetlanov, Emmanuel Krivine ou James Conlon.

Les parties solistes seront assurées par Estelle Béréau, violoncelle, Eva Zaïcik, mezzo-soprano, René Ramos Premier, baryton

Le concert s’ouvrira sur le Prélude de l’Opus n°5 de Duruflé, interprété par Vincent Warnier. Le chœur de voix de femmes de Paris 1 et Vincent Warnier présenteront ensuite les Litanies à la Vierge Noire de Francis Poulenc, contemporain de M.Duruflé.

Le chœur de Paris 1 - Panthéon Sorbonne.

Association de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le chœur existe depuis 2007. Ses membres et leurs initiatives le font vivre et vibrer, l’entraînent sur les voies de la musique. Le chœur est composé d’étudiants de l’université, de membres du personnel et de personnes extérieures à l’université.

Le répertoire du chœur s’ouvre à tous les genres. Après avoir produit la Misa Criolla de l’Argentin Ariel Ramirez en 2012, puis en 2013 Tàbortuznel, concert autour de la musique hongroise, le chœur a chanté en juin 2014 la Cantate Saint Nicolas de Benjamin Britten. En 2015 le chœur chantait une première fois à Saint-Étienne-du-Mont, pour la Petite Messe Solennelle de Rossini.

Guilhem TERRAIL, chef de choeur
Après une formation de chef de chœur au conservatoire de Créteil Guilhem Terrail devient l’assistant d’Ariel Alonso et de Philippe Le Fèvre. Depuis 2014, il est chef du Chœur de Paris 1.
Parallèlement, Guilhem Terrail développe sa carrière de chanteur (contre-ténor). Après des études avec Laurence Equilbey, au CRR de Boulogne et au conservatoire de Pantin, il se perfectionne auprès de Robert Expert. Il est primé lors du concours Léopold Bellan 2013 et du concours international de chant de Vivonne 2014.
Guilhem Terrail chante l’alto solo dans de nombreux concerts et récitals et a enregistré le disque Les filles du Rhin avec l’ensemble Pygmalion.

Billetterie Weezevent



JPEG - 151.2 ko

Amoureuses des livres et de la littérature ! Passionnés d’histoire et de philosophie ! Le Quartier latin fête le livre.

JPEG - 213.9 ko

Le célèbre Stabat Mater de Pergolèse sera donné à Saint-Séverin, le 9 juin 2017, par de jeunes talents de la musique baroque.

JPEG - 63.8 ko

Pour sa 35e édition, le Marché de la poésie vous donne rendez-vous place Saint Sulpice.

JPEG - 265.8 ko

Compte-rendu de la table ronde organisée à la Mairie du Ve pendant le festival Quartier du Livre.

JPEG - 157.2 ko

Une rencontre autour de l’autrice et peintre suisse, Sylvie Dubal à l’occasion de la diffusion du film qui a été réalisé par Marcel Grodwohl.