Les cinémas d’art et d’essai au Quartier Latin avec Agnès Varda
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Le 14 mars 2014, les cinémas d’art et d’essai du Quartier Latin se retrouvaient autour d’Agnès Varda au Studio des Ursulines.

Le Comité d’organisation du Comité Quartier Latin a beaucoup œuvré pour réaliser cette réunion au Studio des Ursulines sur les cinémas d’Art et d’Essai au Quartier Latin. Ce travail fut bien récompensé.
Cette séance a connu un franc succès. Un grand merci aux membres de ce
comité. Nous avons été accueillis par Monsieur Florian Deleporte, directeur du Studio des Ursulines avec sympathie et convivialité.
Le responsable de la librairie du cinéma le Panthéon, Monsieur Frédéric Damien, a pu installer ses livres sur la table préparée à cet effet et est resté jusqu’à l’issue de la soirée.Son choix de livres était très judicieux.

Dès 18 heures, le public arrive et l’on commence à installer les spectateurs. Très rapidement la salle se remplit et il faut monter au balcon. Nous avons compté environ 110 personnes que nous remercions chaleureusement de leur confiance. Pour nous, c’est formidable et encourageant.

A 18h30, notre président Robert Lévy ouvre la séance et rappelle en quelques mots le programme de la réunion. Dès son arrivée, alors qu’elle regagne sa place, madame Agnès Varda, qui nous a fait l’honneur et le grand plaisir de venir, est ovationnée. Robert Lévy la présente ; mais qui ne connaît pas Agnès Varda ?

Elle présente son court-métrage « L’Opéra Mouffe » avec brio et simplicité. Vivement applaudie et ravie, elle a avoué que c’était la meilleure présentation de son film ici, ce soir. L’Opéra Mouffe (1958) est l’un de ses premiers films. Il dépeint, avec le talent qui lui est reconnu, "la Mouffe" en 1957.

Plusieurs thèmes y sont traités avec maestria. La vie, la mort, la joie, l’amour, la misère, l’ivresse, la ‘’bouffe’’. Les applaudissements chaleureux ont montré qu’il fut fortement apprécié. Agnès Varda, en s’excusant, est obligée de nous quitter.

Robert Lévy lance le débat et présente les intervenants :
Madame Sophie Dulac, propriétaire, productrice et distributrice au sein de la Sté Sophie Dulac distribution. Cela lui permet d’avoir le pouvoir maintenir les films
qu’elle distribue (dits "fragiles") dans ses salles. L’Arlequin, Les Reflets
Médicis et l’Escurial, Madame Isabelle Gibbal-Hardy, propriétaire et directrice du Grand Action, Madame Marie Durand, responsable du cinéma Le Saint-Germain-des-Prés, Monsieur Thomas Rosso de Why not et responsable du cinéma « Le Panthéon » , Monsieur Florian Deleporte, directeur et programmateur du Studio des Ursulines et Monsieur Jacques Fansten, cinéaste, réalisateur et producteur de films, président de la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques de France).

Jacques Fansten défend avec force le cinéma d’Art et d’Essai et explique les difficultés que rencontrent les réalisateurs pour distribuer leurs œuvres. Les directrices et directeurs de salles ont expliqué comment se faisait la diffusion et ont affirmé leur volonté de sauvegarder leurs cinémas d’Art et d’Essai. Le débat fut vivant, instructif, cordial, équilibré a permis de prendre conscience des difficultés que rencontre ce monde du cinéma.

Malgré quelques légères divergences entre les responsables de salles, ce qui a rendu le débat intéressant, ils tous unis par une formidable passion pour leur métier.

Nous avions convié nos partenaires : Mairie de Paris, Mairies du 5ème et du 6ème arrondissements. Étaient venus, Madame Lyne Cohen-Solal de la Mairie de Paris et de celle du 5ème ; Monsieur Romain Lévy et Monsieur Emmanuel Pierrat de la Mairie du 6ème.

La réunion se termina par la projection du film de Maurice Pialat destiné à inciter les étudiants étrangers à venir étudier au Quartier Latin. C’est un panorama des étudiants du Quartier latin de l’année 1966.

La séance fut levée à 20h45 comme prévu dans un enthousiasme général.
Un grand merci à nos invités qui ont été remarquables, à Monsieur Florian Deleporte qui nous a si gentiment reçu, à tous ceux qui sont venus assister à cette réunion et à toutes les personnalités du Quartier Latin présentes parmi eux. Madame Marie-Christine Lemardeley, Présidente d’université, Professeur de littérature américaine, Monsieur Axel Rabourdin, Professeur de cinéma en classes préparatoires, et bien d’autres candidats aux élections municipales nous ont honorés de leur présence. Une réunion traitant du cinéma se devait d’être filmée. Pascale Nozick de la Sté Galilée nous a prêté le matériel pour que la soirée soit filmée.

Un grand merci.

Studio des Ursulines, 10 rue des Ursulines, 75005 Paris
www.studiodesursulines.com



JPEG - 234.5 ko

Pour changer de regard sur l’Amazonie, son histoire et les peuples amérindiens qui l’habitent et la cultivent depuis des milliers d’années.

JPEG - 179.6 ko

Découvrez les chevaux de Prezwaslki et leur fabrique à rénover avec Gérard Dousseau.

JPEG - 230.7 ko

A l’occasion de son dernier livre, Jean-Max Méjean revient sur ce grand cinéaste d’origine arménienne très peu connu en France.

JPEG - 172.7 ko

Une expo consacrée au plus fameux des journaux policiers à la Bibliothèque des littératures policières.

JPEG - 179 ko

Quelques questions avec Ollivier Pourriol autour de John Truby