Les librairies et salons de coiffure considérés comme "essentiels" par 52% des Français
13 novembre 2020 | En Une | Lire | Librairie | Covid-19 |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

C’est le résultat d’un sondage "Yougov". Les magasins de jouets ou les fleuristes n’ont pas le même succès. (source Huffington Post)

"POLITIQUE - “Les librairies, ça ne concerne que le 7e arrondissement de Paris”, présumait mardi 3 novembre un conseiller gouvernemental. Le sondage Yougov que nous publions en exclusivité ce 4 novembre vient lui donner tort.

Selon cette enquête, 52% des Français, soit une majorité, estiment que les coiffeurs et les librairies “devraient être considérés comme des biens essentiels” par le gouvernement. Un positionnement qui s’inscrit dans la droite ligne de la mobilisation de l’ensemble de la filière du livre jusqu’à une pétition en ligne pour réclamer leur réouverture qui connaît un certain succès.

À un peu plus d’un mois des fêtes de Noël, les sondés n’ont pas le même enthousiasme pour les magasins de jouets. Ils ne sont que 30% à estimer que les jouets auraient dû entrer dans la liste des biens “essentiels”. Même chose pour les fleuristes : 31% des Français auraient aimé les voir considérés comme “essentiels”. Un chiffre qui baisse à 22% pour les commerces de cosmétiques.
Divisés sur la fermeture des rayons “non essentiels” en supermarchés

35% des Français estiment que les magasins de mode auraient dû entrer dans la catégorie “biens essentiels” soit 65% des gens qui estiment que non. Alors que le gouvernement a décidé de fermer les rayons “non essentiels” de ces secteurs dans les hypermarchés, les Français sont divisés sur cette annonce. 49% d’entre eux jugent que “le gouvernement a bien fait”, mais 47% des sondés pensent qu’ils auraient dû rester ouverts.

De manière plus générale, 73% des Français trouvent que la communication gouvernementale autour des mesures liées au reconfinement est “incohérente” et seuls 29% des sondés font encore confiance au gouvernement pour gérer la pandémie."



JPEG - 19.5 ko

Des bénévoles de l’association Home Cinema essaient de sauver le cinéma

JPEG - 33.5 ko

Pour une nouvelle attention aux activités culturelles présentes au Quartier Latin

JPEG - 37.8 ko

Quel avenir pour la librairie Gibert Jeune ?

JPEG - 109.9 ko

Une plaque a été apposée rue de l’Odéon en hommage à cette libraire, éditrice, écrivaine et poétesse du Quartier Latin.