Maïr Verthuy, la passeuse de l’ombre
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Quand Maïr Verthuy faisait connaître les écrits de femmes et leur donnait toute leur place à l’université...

Le documentaire Autour de Maïr de Hejer Charf trace le portrait de Maïr Verthuy, une passionnée de littérature et de la langue française, originaire du pays de Galles et devenue une grande figure du féminisme au Québec et au Canada.

Cofondatrice et première directrice de l’institut Simone de Beauvoir à l’Université Concordia à Montréal de 1978 à 1983, cette professeuse charismatique et généreuse a ouvert la voie : les écrits francophones des femmes sont désormais enseignés, publiés, lus, traduits. Un portrait passionnant construit comme un kaléidoscope réfléchissant d’autres paroles, d’autres portraits.

Des écrivaines québécoises, de générations diverses, parlent de leurs œuvres, du combat mené dans le champ littéraire et parcourent ainsi l’histoire du Québec, du féminisme à travers la littérature et la création des femmes. Un voyage ouvert, foisonnant, tissé d’histoires multiples connectées entre elles par le combat et le désir d’écrire.

Les témoignages des écrivaines ne sont pas parsemés tout au long du film, mais montrés dans de longs segments. En donnant du temps à la parole des intervenantes et de la durée à leurs présences, chaque témoignage devient un plan-séquence, une voix proche et chaque témoin devient un visage familier du documentaire. La réalisatrice tuniso-canadienne « relie (relaie), relate » ces différentes interventions selon le procédé éclaté de la « poétique de la relation », pour emprunter les mots d’Édouard Glissant.

Le film est traversé, transporté par la musique de la grande Anne Sylvestre. Les chansons prolongent les paroles et les relient entre elles. Sur une séquence poignante évoquant le suicide de Nelly Arcand, elle chante : Écrire pour ne pas mourir/ Écrire pour tenter de dire.

Autour de Maïr est une ballade féministe, littéraire, majoritairement québécoise qui montre un panorama d’écrivaines et de poètesses très peu connues en France : Madeleine Gagnon, Hélène Monette, Monique Bosco, Martine Delvaux, Gloria Escomel ou les françaises Jeanne Hyvrard dont les premiers livres étaient publiés aux Éditions de Minuit et Hélène Parmelin, amie de Picasso et romancière prolifique dans les années cinquante. Son essai sur Picasso est régulièrement réédité : Picasso dit [1]. L’essayiste algérienne Wassyla Tamzali apporte un éclairage pertinent sur le féminisme et sa dimension universelle.

La passeuse de l’ombre, Maïr Verthuy est le lien de rencontre de toutes ces femmes. Elle les a étudiées, enseignées, défendues et mises à la lumière.
Ce documentaire singulier programmé dans le cycle Les Découvertes du Saint-André, nous fait découvrir la lumineuse Maïr Verthuy et une belle panoplie d’écrivaines québécoises dont l’œuvre a contribué à l’avancement du mouvement des femmes et a marqué l’histoire du Québec et du Canada.

Autour de Maïr, de Hejer Charf, documentaire de 91 minutes, Canada 2015
Sortie le 8 juin 2016 au cinéma Saint-André des Arts.
Projections :
- Samedi 25 juin à 12h50
- Mardi 28 juin à 13h
- Vendredi 1er juillet à 20h30
- Mardi 5 juillet à 13h
- Samedi 9 juillet à 11h30
Les projections sont suivies de débats avec la réalisatrice et ses invités.

http://cinesaintandre.fr/fr/a-affiche/
www.hejercharf.com

[1(Éditions des Belles Lettes, 2013)



JPEG - 151.2 ko

Amoureuses des livres et de la littérature ! Passionnés d’histoire et de philosophie ! Le Quartier latin fête le livre.

JPEG - 213.9 ko

Le célèbre Stabat Mater de Pergolèse sera donné à Saint-Séverin, le 9 juin 2017, par de jeunes talents de la musique baroque.

JPEG - 167.6 ko

Pour sa 35e édition, le Marché de la poésie vous donne rendez-vous place Saint Sulpice.

JPEG - 155.6 ko

Compte-rendu de la table ronde organisée à la Mairie du Ve pendant le festival Quartier du Livre.

JPEG - 186.5 ko

Une rencontre autour de l’autrice et peintre suisse, Sylvie Dubal à l’occasion de la diffusion du film qui a été réalisé par Marcel Grodwohl.