Qui a volé le Boléro de Ravel ?
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Mais où est donc passé l’argent du Boléro de Ravel ? Venez découvrir la réponse le 27 mars.

Une projection du documentaire Qui a volé le Boléro de Ravel ? est organisée par le Comité Quartier Latin au Studio des Ursulines, 10 rue des Ursulines, 75005 Paris le 27 mars 2017 à 19h.


Le Boléro de Ravel est une des œuvres musicales les plus jouées dans le monde, si ce n’est la plus jouée dans le monde. Mais au delà de cette phrase si souvent entendu, le Boléro de Ravel - et l’œuvre de Ravel en générale - a été une formidable histoire de succession, de droit d’auteur et de droit d’éditeur.
Mort sans descendant, Maurice Ravel a légué ses droits à son frère. En décédant à son tour, son frère à laissé ses droits à... sa masseuse !
Dès lors, tandis que les thèmes inventés par Ravel vont faire le tour du monde et être repris par de nombreux artistes, ll’argent du Boléro, lui, va voyager à travers le monde. Ses principales destinations étant bien souvent les paradis... fiscaux.

Fabien Caux-Lahalle lève le voile sur cette histoire rocambolesque, prétexte à une enquête parallèle sur les droits de succession des œuvres musicales en France et dans le monde.



JPEG - 235.4 ko

Le Quartier Latin a toujours été une terre de recherches, de sciences et de médecine. Découvrez cette fabuleuse histoire.

JPEG - 149.8 ko

Pour une stratégie renouvelée face à la déliquescence du commerce culturel au Quartier Latin, Ingrid Ernst, membre du bureau de notre Comité, a écrit cette lettre ouverte, que le CQL a adressée aux principaux destinataires

JPEG - 33 ko

Le Syndicat de la librairie française a écrit un communiqué - que nous diffusons - dans lequel il souligne l’hérésie sanitaire que représente la poursuite des livraisons et des ventes de livres sur les plates-formes internet et dans la grande distribution.

JPEG - 29.5 ko

Nous souhaitons mettre en valeur des initiatives pour soutenir les librairies et commerces culturels en cette période de confinement. N’hésitez pas à nous écrire pour que nous recensions ces initiatives.

JPEG - 26.9 ko

Des lettres d’auteurs classiques... et les réponses d’auteurs contemporains