"Réinventer Paris" au Quartier Latin.
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Lancé il y a 2 ans par Anne Hidalgo, l’opération "Réinventer Paris" est un appel à projets urbains innovants qui touche aussi le Quartier Latin.

JPEG - 208 ko

« 23 sites proposés aux professionnels pour qu’ils puissent exprimer leurs talents et développer des projets d’exception » : c’est l’annonce de la page d’accueil du site spécialement dédié à cette opération. La plupart de ces lieux sont des friches urbaines situées dans les arrondissements périphériques de Paris.

Un bâtiment emblématique du Quartier Latin fait aussi partie de la liste des « 23 ». Situé au 15 rue de la Bûcherie, dans le 5e arrondissement, cet immeuble fut édifié au XVe siècle pour accueillir la Faculté de Médecine. Il fut profondément remanié au XVIIIe siècle par l’architecte Barbier de Blignères pour y installer notamment un amphithéâtre où l’on pratiquait les dissections.

Classé Monument Historique, cet ensemble de presque 2 000m2 en plein cœur de la capitale est la propriété de la Ville de Paris qui doit le céder aux promoteurs privés pour la réalisation du projet : Le Philanthro-Lab. Ce lieu deviendra un espace de rencontre unique entre mécènes, porteurs de projets, associations et bénévoles, destiné à favoriser l’émergence de nouveaux projets philanthropiques.
Plus d’infos ici

Vous pouvez aussi découvrir tous les projets lors de l’exposition qui se tient au Pavillon de l’Arsenal jusqu’au 8 mai 2016.

Ancien Amphithéâtre de la Faculté de Médecine, 15 rue de la Bûcherie, 75005 Paris

Images ©Dossier de presse



PNG - 143.3 ko

Comment offrir à des jeunes artistes une visibilité face à des musées et à des galeries fermés ou inaccessibles ?

JPEG - 80.5 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, très brève revue de presse...

JPEG - 79 ko

Chez le boulanger-céramiste Bruno Solques, 243 rue Saint-Jacques, Paris 5è

JPEG - 100.5 ko

Face à la crise sanitaire, il est proposé ici une démarche rationnelle et résiliente, favorable à la reprise de la vie culturelle et intellectuelle, à porter de concert par l’État et les collectivités locales. Cette proposition pourrait bénéficier notamment au Quartier Latin, dont le rayonnement et la qualité de la vie repose particulièrement sur la Culture.

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente