"Une Allégresse"
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Premiers rayons au Quartier Latin par Philippe Delerm

« Il y avait quelque chose dans l’air ce matin-là. Ça ne s’explique pas. Ça vient deux fois par an, peut-être, au début du printemps souvent, et quelquefois à la fin de l’automne. Le ciel d’avril était léger, un peu laiteux, rien d’extraordianire. Les marronniers ne déployaient qu’avec parcimonie leurs premières feuilles sucrées. Mais elle l’avait senti dès les premiers pas sur le trottoir, avant même d’enfourcher sa bicyclette. Une allégresse. Pas le jaillissement de la joie, pas le battement de cœur toujours un peu anxieux du bonheur. D’ailleurs, ça ne venait pas d’elle. Les kiosques à journaux, les bus, les bancs, et même l’éclat presque framboise du feu à l’angle du Boul’Mich : tout vibrait d’une satisfaction légère, la rumeur du trafic swinguait comme une chanson de Trenet. »

Philippe Delerm, Paris l’instant et photos de Martine Delerm, Fayard, 2002.

© C’est le Boul’Mich’ ! - carte postale ancienne, 1904.



JPEG - 20.8 ko

Cette pièce de théâtre, jouée au théâtre de la Contrescarpe, retrace le destin singulier de l’écrivain mort en 1914.

PNG - 266.1 ko

La galerie Convergences propose une exposition hommage à la Galerie La Roue, à Guy Resse.

JPEG - 118.9 ko

Figure de l’imprimerie du Quartier Latin, elle a dirigé pendant des années le plus ancien atelier typographique français.

JPEG - 49.4 ko

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé consacre une exposition aux actrices françaises des années 1930-1939 qui ont inspiré réalisateurs et affichistes.