VICTOR HUGO et L’EUROPE
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Dans le cadre du Festival Quartier du Livre*,
Conférence de Françoise Chenet, VICTOR HUGO et L’EUROPE,
jeudi 16 mai à 18h, Mairie du 5ème, Agora Jacqueline de Romilly.
Entrée libre et gratuite

« Un jour viendra où il n’y aura plus d’autres champs de bataille que les marchés s’ouvrant au commerce et les esprits s’ouvrant aux idées. - Un jour viendra où les boulets et les bombes seront remplacés par les votes, par le suffrage universel des peuples, par le véritable arbitrage d’un grand sénat souverain […].
Un jour viendra où l’on verra ces deux groupes immenses, Les Etats-Unis d’Amérique, les Etats-Unis d’Europe, placés en face l’un de l’autre, se tendant la main par-dessus les mers, échangeant leurs produits, leur commerce, leur industrie, leurs arts, leurs génies… »

Quand le 21 août 1849, dans son discours d’ouverture au Congrès de la Paix qu’il préside, Victor Hugo lance l’idée des « Etats-Unis d’Europe », il répond à une question qu’Emile de Girardin a posée dans un article publié dans son journal, La Presse du 15 août 1848 :
« Pourquoi n’y aurait-il pas des Etats-Unis d’Europe, comme il y a des Etats-Unis d’Amérique ? »
C’est dire que l’idée était dans l’air du temps. Si Hugo n’est pas vraiment l’inventeur de la formule qui alimente les débats actuels et aimante nos rêves d’union, en bon « écho sonore », il la répercute et lui donne le contenu de ses rêves et de ses réflexions sur l’Europe qu’il avait déjà largement amorcées dans la Conclusion du Rhin (1842), fabuleux récit de voyage doublé d’un projet politique au service de sa nouvelle ambition : devenir le conseiller du Prince et faire carrière comme Chateaubriand et Lamartine.
L’idée reçoit un accueil mitigé. C’est une chimère, une utopie qui n’a pu germer que dans la tête d’un poète rêveur et déconnecté de la réalité mais, pour nous, précurseur.
C’est à la construction de cette « chimère », resituée dans son contexte politique, social et personnel que cette conférence vous convie à participer à travers les écrits et les dessins de Victor Hugo.
Françoise Chenet

* https://quartierdulivre.fr
** Les images sont issues de Gallica https://gallica.bnf.fr/blog/08042019/victor-hugo-et-les-etats-unis-deurope-i - La convocation au congrès de 1849 et L’épreuve corrigée du début du discours.



JPEG - 109.9 ko

Une plaque a été apposée rue de l’Odéon en hommage à cette libraire, éditrice, écrivaine et poétesse du Quartier Latin.

JPEG - 41.8 ko

Nous relayons une pétition de Change.org lancée par Les amis de l’Institut de Phonétique (ILPGA)

JPEG - 17.7 ko

Sophie Dulac, distributrice et exploitante, a été interrogée par le site Allociné pour faire part des difficultés dans lequel se trouve le secteur face à l’annonce du prolongement de fermeture des salles

JPEG - 91.5 ko

Une exposition au Jardin des Plantes met en valeur le travail discret et efficace des professionnels du Muséum national d’histoire naturelle.

PNG - 143.3 ko

Comment offrir à des jeunes artistes une visibilité face à des musées et à des galeries fermés ou inaccessibles ?