Être libraire de livres anciens
4 avril 2016 | Laure Busser | Découvrir | Librairie |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Dans l’inconscient collectif actuel, le libraire de livres anciens est un personnage calme et tranquille, un curieux animal, mais en réalité...

Curieux animal, dites-vous, attendant patiemment qu’une bonne âme pousse la porte de son échoppe pour le sortir d’une certaine torpeur ? Ou plutôt un savant mélange entre brocanteur, antiquaire et passionné de littérature ?

En réalité le personnage est bien plus complexe et possède la plupart du temps de nombreuses cordes à son arc. Ainsi trouvera-t-on parmi cette population nombres de bibliographes, écrivains ou encore chercheurs… peu d’entre eux sont de simples commerçants et beaucoup sont des travailleurs acharnés et passionnés. Ce qu’ils partagent tous, c’est l’expertise, c’est pourquoi on peut surnommer cette population : « libraires-experts ».

Le libraire-expert est…
Un chercheur patient : pour chaque ouvrage, il établit une notice détaillée, avec la date d’édition, sa hiérarchie (première édition, seconde, etc.), son tirage, sa rareté…

Un généalogiste lorsqu’il découvre des marques de provenance sur une pièce. Rien de plus passionnant que de remonter le fil ténu des divers propriétaires, parfois connus !

Parfois un graphologue face à certains exemplaires parés de notes marginales, d’annotations manuscrites… qu’il se doit de reconnaître, d’identifier… il faut donc avoir de bons yeux !

Mais aussi un marchand, il se doit d’avoir une idée très précise du marché de l’art et de ses fluctuations.

Et surtout un entremetteur entre un livre, patiné par les ans, et un acheteur, souvent collectionneur.

Loin des clichés vieillots de l’ermite noyé sous les piles de livres, le libraire d’anciens est un homme moderne, Internet est devenu un outil nécessaire tant pour les recherches que pour les ventes (Auction.fr, Addall…).

Le métier de libraire c’est aussi beaucoup de rencontres enrichissantes, et c’est pourquoi nous vous invitons à nous retrouver pour le Salon International des livres rares et de l’estampe au Grand Palais, du 22 au 24 avril 2016.

Libraire Busser, 37 rue Monge, 75005 Paris

Librairie Busser
37 rue Monge, 75005 Paris
Salon International des livres rares et de l’estampe au Grand Palais, du 22 au 24 avril 2016
© Bazin Hervé. La tête contre les murs. Épreuves préparatoires réalisées par l’auteur sur un exemplaire de l’édition originale, dans le but d’établir l’édition illustrée par Robert Fonta parue à Paris en 1951 aux éditions Éliane Norberg.



JPEG - 80.5 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, la gentrification au Quartier Latin suit son cours... brève revue de presse...

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente

JPEG - 88.2 ko

Exposition des photos réalisées par Hélène Roger-Viollet, la fondatrice de la célèbre agence de presse qui porte son nom.

JPEG - 178.8 ko

"Biocoop, le retour à la terre" a eu l’idée de donner l’historique de l’immeuble qu’il occupe, 1 rue le Goff – 12 rue Malebranche, 75005 Paris. Et cette histoire concerne au premier chef celle des principaux commerces culturels du quartier latin. A lire donc.

JPEG - 54.4 ko

Le photographe Hv expose ses oeuvres square Saint-Médard, au bas de la rue Mouffetard. Des créations surprenantes : sur les photos, deux sculptures très différentes sont réunies.