Il est minuit, Paris s’éveille...
5 novembre 2014 | Anne de Buridan | Voir |
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Quand les cabarets enflammaient les nuits du Quartier Latin, Brassens, Brel et les autres y faisaient leurs débuts...

Le Comité Quartier Latin vous donne rendez-vous le 6 novembre 2014 à 19 H au Grand Action, pour une projection du documentaire « Il est minuit, Paris s’éveille », en partenariat avec l’INA.

De Saint-Germain-des-Prés à la place de la Contrescarpe, après-guerre, un vent de liberté souffle sur la Rive Gauche. Entre 1945 et 1968, plus de 200 cabarets ouvrent à Paris : La Rose rouge, L’Écluse, L’Échelle de Jacob, Le Cheval d’or, La Colombe... Autant de petites scènes où débutent les figures mythiques de la chanson française telles que Barbara, Jacques Brel, Léo Ferré, Serge Gainsbourg, Charles Aznavour, Les Frères Jacques, Mouloudji, Cora Vaucaire, Jean Ferrat, Boby Lapointe, Pierre Perret, Anne Sylvestre...

Salles enfumées, poésie, ivresse des débuts, vie de bohême.
Il est minuit, Paris s’éveille fait renaître ce monde enchanté, celui de Saint-Germain-des-Prés et du Quartier Latin à travers des images d’époque et les témoignages émouvants de ceux qui l’ont vécu : Juliette Gréco, Jean Rochefort, Charles Aznavour, Pierre Perret, etc...

En présence d’Yves Jeuland, auteur et réalisateur de ce magnifique documentaire qui répondra aux questions des spectateurs. Il sera accompagné d’Henri Gougaud, écrivain, conteur, chanteur et parolier célèbre ainsi que d’autres témoins du film dont Marie-Thérèse Orain.

Seront projetés, en fin de séance, quelques extraits des nombreux compléments figurant dans le coffret DVD, édité par INA Editions
.
Cette soirée cinéma sera un grand événement à ne pas manquer.

Le Grand Action
5, rue des écoles 75005 Paris
http://legrandaction.com/



Le Comité Quartier Latin relaie une pétition au sujet de la sauvegarde de cette bibliothèque, patrimoine du Quartier Latin

Redécouverte d’Henri Caruel, photographe de plateau, adepte du stéréoscope qui permet un rendu en relief

Ce 30 novembre, à 17h, Joséphine Baker est entrée au Panthéon pour son engagement dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale et sa lutte contre le racisme, autre versant de sa vie de chanteuse, danseuse, actrice et meneuse de revue, mondialement connue.

Au temps où la télévision n’existait pas, les cinémas de quartier étaient très nombreux, comme le raconte Thierry Depeyrot dans la revue "Histoire et histoires du 13ème"