Qui a volé le Boléro de Ravel ?
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Mais où est donc passé l’argent du Boléro de Ravel ? Venez découvrir la réponse le 27 mars.

Une projection du documentaire Qui a volé le Boléro de Ravel ? est organisée par le Comité Quartier Latin au Studio des Ursulines, 10 rue des Ursulines, 75005 Paris le 27 mars 2017 à 19h.


Le Boléro de Ravel est une des œuvres musicales les plus jouées dans le monde, si ce n’est la plus jouée dans le monde. Mais au delà de cette phrase si souvent entendu, le Boléro de Ravel - et l’œuvre de Ravel en générale - a été une formidable histoire de succession, de droit d’auteur et de droit d’éditeur.
Mort sans descendant, Maurice Ravel a légué ses droits à son frère. En décédant à son tour, son frère à laissé ses droits à... sa masseuse !
Dès lors, tandis que les thèmes inventés par Ravel vont faire le tour du monde et être repris par de nombreux artistes, ll’argent du Boléro, lui, va voyager à travers le monde. Ses principales destinations étant bien souvent les paradis... fiscaux.

Fabien Caux-Lahalle lève le voile sur cette histoire rocambolesque, prétexte à une enquête parallèle sur les droits de succession des œuvres musicales en France et dans le monde.



JPEG - 86.3 ko

Ouverture d’une librairie pour personnes malvoyantes et potentielle vente de l’hôtel Scipion, la gentrification au Quartier Latin suit son cours... brève revue de presse...

JPEG - 34.7 ko

Une librairie du quartier latin engagée et différente

JPEG - 88.2 ko

Exposition des photos réalisées par Hélène Roger-Viollet, la fondatrice de la célèbre agence de presse qui porte son nom.

JPEG - 178.8 ko

"Biocoop, le retour à la terre" a eu l’idée de donner l’historique de l’immeuble qu’il occupe, 1 rue le Goff – 12 rue Malebranche, 75005 Paris. Et cette histoire concerne au premier chef celle des principaux commerces culturels du quartier latin. A lire donc.

JPEG - 54.4 ko

Le photographe Hv expose ses oeuvres square Saint-Médard, au bas de la rue Mouffetard. Des créations surprenantes : sur les photos, deux sculptures très différentes sont réunies.