Qui a volé le Boléro de Ravel ?
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Mais où est donc passé l’argent du Boléro de Ravel ? Venez découvrir la réponse le 27 mars.

Une projection du documentaire Qui a volé le Boléro de Ravel ? est organisée par le Comité Quartier Latin au Studio des Ursulines, 10 rue des Ursulines, 75005 Paris le 27 mars 2017 à 19h.


Le Boléro de Ravel est une des œuvres musicales les plus jouées dans le monde, si ce n’est la plus jouée dans le monde. Mais au delà de cette phrase si souvent entendu, le Boléro de Ravel - et l’œuvre de Ravel en générale - a été une formidable histoire de succession, de droit d’auteur et de droit d’éditeur.
Mort sans descendant, Maurice Ravel a légué ses droits à son frère. En décédant à son tour, son frère à laissé ses droits à... sa masseuse !
Dès lors, tandis que les thèmes inventés par Ravel vont faire le tour du monde et être repris par de nombreux artistes, ll’argent du Boléro, lui, va voyager à travers le monde. Ses principales destinations étant bien souvent les paradis... fiscaux.

Fabien Caux-Lahalle lève le voile sur cette histoire rocambolesque, prétexte à une enquête parallèle sur les droits de succession des œuvres musicales en France et dans le monde.



Le Comité Quartier Latin relaie une pétition au sujet de la sauvegarde de cette bibliothèque, patrimoine du Quartier Latin

Ce 30 novembre, à 17h, Joséphine Baker est entrée au Panthéon pour son engagement dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale et sa lutte contre le racisme, autre versant de sa vie de chanteuse, danseuse, actrice et meneuse de revue, mondialement connue.

Au temps où la télévision n’existait pas, les cinémas de quartier étaient très nombreux, comme le raconte Thierry Depeyrot dans la revue "Histoire et histoires du 13ème"