"Une Allégresse"
Vous avez aimé cet article, partagez le !

Premiers rayons au Quartier Latin par Philippe Delerm

« Il y avait quelque chose dans l’air ce matin-là. Ça ne s’explique pas. Ça vient deux fois par an, peut-être, au début du printemps souvent, et quelquefois à la fin de l’automne. Le ciel d’avril était léger, un peu laiteux, rien d’extraordianire. Les marronniers ne déployaient qu’avec parcimonie leurs premières feuilles sucrées. Mais elle l’avait senti dès les premiers pas sur le trottoir, avant même d’enfourcher sa bicyclette. Une allégresse. Pas le jaillissement de la joie, pas le battement de cœur toujours un peu anxieux du bonheur. D’ailleurs, ça ne venait pas d’elle. Les kiosques à journaux, les bus, les bancs, et même l’éclat presque framboise du feu à l’angle du Boul’Mich : tout vibrait d’une satisfaction légère, la rumeur du trafic swinguait comme une chanson de Trenet. »

Philippe Delerm, Paris l’instant et photos de Martine Delerm, Fayard, 2002.

© C’est le Boul’Mich’ ! - carte postale ancienne, 1904.



Le Comité Quartier Latin relaie une pétition au sujet de la sauvegarde de cette bibliothèque, patrimoine du Quartier Latin

Ce 30 novembre, à 17h, Joséphine Baker est entrée au Panthéon pour son engagement dans la Résistance pendant la seconde guerre mondiale et sa lutte contre le racisme, autre versant de sa vie de chanteuse, danseuse, actrice et meneuse de revue, mondialement connue.

Au temps où la télévision n’existait pas, les cinémas de quartier étaient très nombreux, comme le raconte Thierry Depeyrot dans la revue "Histoire et histoires du 13ème"